Structure Fédérative d'Études et de Recherches en Éducation de Provence

Appel à communications : Journée d’étude « L’enseignement des arts à l’École, entre gestes d’enseignement et gestes d’apprentissage »

Propositions de résumés à envoyer jusqu’au 08 décembre 2017

Journée d’étude organisée par l’ÉSPÉ d’Aix-Marseille Université,  en partenariat avec le Rectorat de l’académie d’Aix-Marseille, EA 4671 ADEF, en collaboration avec de l’ENS de Lyon et l’Institut Français d’Éducation. et soutenue par SFERE-Provence (FED 4238)
Date de l'évènement : 19 janvier 2018 à l’ESPE d’Aix-en-Provence (9h-17h30)

« L’enseignement des arts à l’École, entre gestes d’enseignement et gestes d’apprentissage » 
Pascal Terrien, Aix Marseille Université – EA 4671 ADEF; Laurence Espinassy, Aix Marseille Université – EA 4671 ADEF

 

Appel à communication :

Cette journée réunit les étudiants en Master MEEF 1 et 2 en éducation musicale et chant choral et en arts plastiques, les enseignants-stagiaires et leur tuteur, les étudiants en DESU, les enseignants en poste dans les collèges et lycées des académies d’Aix-Marseille et de Nice, l’ensemble des formateurs de ces deux académies et ceux des ESPE, ainsi que les représentants du corps d’inspection de ces deux disciplines.

Cette journée est soutenue par les IPR IA d’éducation musicale et d’arts plastiques qui l’ont inscrite dans le plan de formation des professeurs de collèges et lycées.

Faisant suite à la journée d’étude réalisée le 19 octobre 2016, nous souhaiterions étudier les rapports entre milieu didactique et gestes d’enseignement et d’apprentissage, tant du point de vue de la formation que celui de la recherche.

Il s’agit de permettre à l’ensemble des acteurs concernés par les enseignements artistiques de rendre compte sous forme de communication scientifique ou d’atelier des observations, des analyses ou des résultats obtenus par l’étude de ce rapport du milieu didactique aux gestes d’enseignement et d’apprentissage.

Les notions de gestes (Clot et Faïta, 2002 ; Amigues, 2009), les notions de tâche et d’activité (Leplat et Hoc, 1983 ; Clot 1999 ; Goigoux, 2007, Saujat, 2001), et de prescriptions (Daniellou, 2002 ; Amigues, 2009 ; Amigues, Félix et Saujat, 2008 ; Espinassy, 2011) sont questionnées à la lumière d’une ergo-didactique qui emprunte aussi bien au champs de la formation dans l’enseignement artistique (Leroy & Terrien, 2011 ; Terrien, 2014) qu’à celui de la recherche dans les domaines croisés de la didactique et de l’ergonomie de l’activité enseignante en art (Espinassy, 2003, 2013 ; Espinassy, Saujat, 2003, 2016 ; Terrien, 2010, 2015). Le geste est entendu ici dans ses dimensions spécifiques liées à la pratique artistique (Renard, 1982 ; Hoppenot, 1981 ; Matthieu, 2004) et anthropologique (Jousse, 1969 ; During, 2001).

C’est à la lumière de ces apports théoriques que nous interrogeons les milieux didactiques d’éducation musicale et de chant choral ou d’arts plastiques pour essayer de comprendre et d’expliciter les liens ténus entre l’activité de l’enseignant et celle de ces élèves (Espinassy, Terrien, 2017).

Quelle est l’importance de l’organisation du milieu didactique dans la réalisation de l’activité conjointe du professeur et des élèves ? Quels types de gestes sont convoqués chez les élèves par la tâche prescrite par le professeur, pour quels apprentissages ? Quelle la nature des écarts entre les gestes génériques du métier enseignant et gestes spécifiques dans les enseignements artistiques ? Ce ne sont que quelques exemples des questions qui seront soumises à notre communauté d’enseignants, de formateurs et de chercheurs.

Cette journée d’étude veut favoriser la rencontre entre professionnels des enseignements artistiques afin de développer des synergies plus fortes entre le monde de la recherche, celui de la formation et celui de l’enseignement.

 

Les objectifs visés

Bien que la notion de milieu didactique ait été abondamment traitée depuis Brousseau (Brousseau, 1998 ; Johsua & Dupin, 2001 ; Johsua et Félix, 2002 ; Reuter et al, 2007 ; Sensevy et Mercier, 2007), nous souhaitons la redéfinir dans le contexte des enseignements artistiques à l’École en considérant ses dimensions « ergo-didactiques » (Brière-Guenoun, 2017).

Les objectifs de cette journée d’étude sont de croiser les expériences de terrain et les travaux de recherche afin de mieux identifier les indicateurs qui permettent de définir la part d’explicite et d’implicite de l’activité de l’enseignant ou de celle des élèves (dans leurs rapports aux milieux, à la prescription, aux tâches scolaires, etc.) dans un enseignement artistique.

 

Mots clés :

Enseignements artistiques ; didactique des arts ; ergonomie de l’activité enseignante ; milieu didactique ;

 

Comité scientifique :

Gilles Boudinet, Université Lyon II-Lumière (France)

Jean-Charles Chabanne, Ecole normale supérieure de Lyon ENS-IFÉ (France)

Pascal Terrien, Aix-Marseille Université (France)

Laurence Espinassy, Aix-Marseille Université (France)

Fabienne Brière, Aix-Marseille Université (France)

Alexandra Arnaud-Bestieu, Aix Marseille Université (France)

Anaïs Lelièvre, Aix Marseille Université (France)

François Joliat, HEP-BEJUNE (Suisse)

Sabine Chatelain, HEP Vaud (Suisse)

Muriel Deltand, Haute école Bruxelles-Brabant (Belgique)

 

Comité d’organisation

Pascal Terrien, Aix-Marseille Université (France)

Laurence Espinassy, Aix-Marseille Université (France)

Alexandra Arnaud-Bestieu, Aix Marseille Université (France)

Anaïs Lelièvre, Aix Marseille Université (France)

 

Proposition de communication :

Présentation du résumé

Les propositions de résumés sont à envoyer jusqu’au 08 décembre 2017 à :

pascal.terrien@univ-mu.fr

laurence.espinassy@univ-amu.fr

anaïs.lelièvre@univ-amu.fr

alexandra.arnaud-bestieu@univ-amu.fr

 

Pour la soumission, les auteurs respecteront les indications suivantes. Les résumés ne répondant pas à ces normes ne pourront pas être retenus :

  • Structure du résumé : Problématique, méthodologie, principaux résultats et éléments de discussion, 5 références bibliographiques majeures.
  • Langue : Le résumé sera rédigé en français ou en anglais
  • Il n’excédera pas 500 mots (bibliographie non comprise).
  • Le titre général sera le plus court possible (≤ 60 caractères).
  • Le résumé sera déposé sous format Word.
  • Les 5 références bibliographiques majeures seront placées après le résumé, présentées par ordre alphabétique en une liste unique non subdivisée par type de publication, selon les normes A.P.A. (5ème ou 6ème édition).
  • Chaque auteur doit fournir un court C.V. (10 lignes maximum) qui sera envoyé dans un fichier à part.

 

Télécharger l'appel à communication